Qu’est-ce que la surprime d’assurance de prêt immobilier ?

Le but d’une assurance hypothécaire est de protéger l’assuré contre des risques spécifiques, comme le décès ou l’incapacité.

Elle prend la responsabilité de l’emprunteur en cas de décès en échange d’une prime mensuelle appelée prime. La compagnie d’assurance fixe la prime en fonction du niveau de risque associé à l’assuré. S’ils sont supérieurs à la moyenne, elle a le pouvoir d’imposer une surprime. Dans quelles circonstances doit-on s’inquiéter d’une pénurie ? Que pouvez-vous faire pour éviter une hausse de vos primes d’assurance hypothécaire ?

Qu’est-ce qu’une surprime de la police d’assurance de prêt hypothécaire ?

La surprise reste une majoration de vos cotisation de votre assurance de prêt immobilier. Afin d’évaluer le niveau de risque lié à votre profil, les banques et les assurances étudient minutieusement votre dossier avant de vous faire une proposition de contrat. L’assureur peut décider d’appliquer une surprime, qui est une majoration du tarif de base, en fonction de votre âge, de votre état de santé ou de votre profession.

assurance prêt immo

La surprime est destinée à compenser le risque plus important que l’assureur assume en vous couvrant. Elle parle en pourcentages et fait référence à une ou plusieurs garantie(s).

En matière d’assurance décès et invalidité, l’organisme peut appliquer une surprime, mais pas en cas d’invalidité temporaire ou de perte d’emploi.

Qui est concerné par la surprise de l’assurance prêt immobilier ?

Les personnes avec un risque médical

L’assureur vous demande de remplir un questionnaire médical afin de se faire une meilleure idée de votre état de santé général. Vos antécédents médicaux, familiaux ou de traitement peuvent en effet révéler un risque médical élevé, c’est-à-dire un risque de santé supérieur à la moyenne pour vous.

C’est notamment le cas si vous :

  • souffrez d’un cancer,
  • d’une maladie cardiovasculaire,
  • d’une maladie neurologique,
  • d’un diabète,
  • êtes déprimée,
  • êtes en proie à des troubles psychiatriques,
  • êtes œstrogéno-positive,
  • etc.

risque médical

La convention AERAS (s’Assurer et Employer avec un Risque Grave pour la Santé) peut vous aider si vous présentez un risque élevé. Bien qu’elle ait été mise en place pour faciliter l’obtention d’un prêt hypothécaire, elle ne permet pas toujours de s’affranchir des charges d’intérêts. En revanche, un plafond dur est imposé pour empêcher l’augmentation excessive des primes d’assurance.

Les fumeur invétérés

Les compagnies d’assurance considèrent que vous êtes fumeur si vous avez consommé du tabac ou une cigarette électronique au cours des deux dernières années. Vous devez vous déclarer fumeur si vous avez arrêté de fumer ou de vapoter il y a un an.

Si c’est le cas, l’assureur appliquera automatiquement une surprime.

L’âge

Votre âge est pris en compte lorsque l’assureur calcule le coût de l’assurance. On estime que plus vous vieillissez, plus votre risque d’être victime d’un accident augmente. En conséquence, le prix augmente (de 25 à 300 % par rapport au taux de base).

L’IMC et le poids

calcul IMC

Pour calculer votre IMC, vous devez répondre à des questions sur votre poids et votre taille dans le questionnaire de santé. Par exemple, le surpoids augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire ou un diabète.

La tranche d’âge idéale pour le calcul de l’IMC se situe entre 18 et 25 ans. Si elle est supérieure, l’assureur peut :

appliquer une surprime, souvent sur les garanties d’assurance-vie et de PTIA, et inclure des exclusions de garanties, comme la garantie ITT.
Lorsqu’une banque exige une garantie ITT pour un achat résidentiel, l’omettre peut poser problème. N’hésitez pas à faire le tour des polices d’assurance et à vous tourner vers des prestataires spécialisés pour obtenir la meilleure protection possible.

Risque professionnel et sportif

Certaines professions et activités sportives peuvent être considérées comme dangereuses par l’assureur. Cela concerne, entre autres

des métiers comme pompier, policier, militaire (y compris paramédical), agent de sécurité, chauffeur, capitaine de navire, manipulateur de produits chimiques, cascadeur, manipulation de matières dangereuses, travail en hauteur, etc. ), ou des activités de loisirs comme la plongée sous-marine, le parachutisme, la plongée sous-marine, l’alpinisme, etc.
N’oubliez pas qu’il vous suffit de déclarer que vous pratiquez régulièrement ou dans le cadre de votre travail un sport dangereux.

Les cas antérieurs font souvent l’objet d’exclusions de garantie. Si le problème persiste dans ces circonstances, l’assurance emprunteur n’en sera pas responsable.

Pour être couvert malgré tout, vous devez demander le rachat de l’exclusion : si l’assureur accepte, une surprime sera appliquée pour compenser le risque pris. Mettez en balance les avantages de la surprime et son coût.

Lire aussi : Immobilier taux de 35% d’endettement est avant ou après impôt ?

Que pouvez-vous faire pour éviter une hausse de vos primes d’assurance de prêt immobilier ?

Avant tout, il faut souligner que mentir à la compagnie d’assurance pour faire baisser le coût de l’assurance n’est pas une option. En agissant de la sorte, vous faites une fausse déclaration, c’est-à-dire une fraude à l’assurance, qui peut avoir de graves conséquences pour vous.

Chaque organisme évalue différemment les risques médicaux, professionnels et sportifs. Par conséquent, les primes demandées par les différents assureurs peuvent être très différentes. Par conséquent, nous vous conseillons vivement de magasiner une assurance prêt hypothécaire.

Vous pouvez faire une simulation si vous le souhaitez avec notre calcination de primes d’assurance de prêt immobilier

5/5 - (3 votes)
Benedicte

Benedicte

Bénédicte est experte en fiscalité. En charge de cette section sur notre média, Bénédicte vous partage son expertise au travers d'articles de blogs et d'actualité. Retrouvez régulièrement les dernières informations et législations concertant la fiscalité en France et à l'étranger.