L’actualité des taux de CRÉDIT IMMOBILIER du baromètre CSA

Le dernier baromètre Crédit logement CSA publié hier

80% des emprunteurs décrochent désormais des taux d’intérêt en deçà de l’inflation c’est le dernier baromètre Crédit logement CSA publié hier qu’ils disent. C’est une configuration idéale et pour une fois que je viens vous voir pour vous donner des bonnes nouvelles et bonnes nouvelles pour 2008, détendez vous, vous avez là cette fois, c’est vrai. C’est vrai que c’est une très bonne nouvelle. Alignement des astres en faveur de l’emprunteur. L’alignement des astres, ce sont deux éléments. Le premier, vous le disiez, la persistance des taux historiquement faible.

Et le deuxième, c’est le niveau d’inflation qui repart fortement à la hausse sur les taux d’intérêt. On a eu donc les chiffres Crédit Logement CSA pour le mois de septembre. On se maintient environ 1,05% en moyenne toutes durées confondues. Si je regarde le 20 ans moyen, on descend même sous les 1% meme 0,99%. Et si je regarde à l’intérieur de ces 20 ans, il y a un quart des emprunteurs qui empruntent à moins de 0 8%.

Le dernier baromètre Crédit logement CSA publié hier

Cette configuration historique sur le taux d’intérêt et redémarrage spectaculaire de l’inflation.

Alors pour la comparer finalement, l’inflation à ses taux d’intérêt immobilier, crédit logement, fait une moyenne annuelle et là, on arrive à 1,25% septembre. Et donc, effectivement, ça fait que 80% 8 emprunteurs sur 10 aujourd’hui décrochent un taux d’intérêt immobilier plus faible que le niveau d’inflation. Ça, c’est une configuration qu’on n’avait pas trouvé depuis la fin des années 70. Ça veut dire que si les emprunteurs s’enrichissent, ça veut dire que les banques s’appauvrissent.

Lire aussi : 

Situation un peu particulière.

Oui, ce sont des taux réels, négatifs. Ça, c’est la réalité. En revanche, pour que ça profite réellement à l’emprunteur, il faut quand même que son salaire suive l’inflation. Autrement, ça change rien, c’est ballot. Et puis, pour la banque, on pourrait penser qu’elle perd de l’argent. Or, la banque elle même se refinancer à des taux encore plus faibles, ce qui fait qu’elle ne perd pas encore d’argent sur le crédit immobilier.

le taux d'intérêt et redémarrage spectaculaire de l'inflation

Alors elle en perd un peu plus qu’avant que l’on gagne moins. Qu’est ce qu’elle fait? La banque, elle se rattrape ailleurs. Elle va se rattraper, notamment sur les produits d’assurance, l’assurance emprunteur. On en a beaucoup parlé, mais elle demande de rapatrier l’assurance habitation, l’assurance automobile, les comptes bancaires et les livrets d’épargne. Bref, elle se rattrape ailleurs. Il y a deux morales à mon histoire. La première pour l’emprunteur, c’est quand même une bonne nouvelle.

Et jamais le contexte n’avait été aussi favorable pour emprunter, pour faire un crédit à la banque. La deuxième, c’est que la banque, malgré tout, elle finit toujours par gagner.Oui, c’est pas le moment d’acheter. Ou alors je ne sais pas, mais en tout cas, c’est le moment d’emprunter. Il faut aller se faire aller.

5/5 - (3 votes)
Benedicte

Benedicte

Bénédicte est experte en fiscalité. En charge de cette section sur notre média, Bénédicte vous partage son expertise au travers d'articles de blogs et d'actualité. Retrouvez régulièrement les dernières informations et législations concertant la fiscalité en France et à l'étranger.