Dernier baromètre sur les enjeux écologiques des logements en partenariat avec l’ANAH

On reparle des enjeux écologiques des logements avec la publication ce matin du tout dernier Baromètre Qualitel sur la qualité des logement.

Une édition de ce baromètre qui met en avant la qualité énergétique environnementale des logements. Ce n’est pas pour rien qu’ils l’ont fait en partenariat avec l’ANAH l’Agence nationale de l’habitat. Vous savez, celui qui distribue notamment ma prime rénove.

Il y a pas mal d’enseignements intéressants.

D’abord, figurez vous que 75 % des personnes interrogées disent vouloir habiter dans une maison ou un appartement respectueux de l’environnement. Et on les comprend. Parce que quand on regarde les arguments qui mettent en avant sur l’avantage de vivre dans un logement respectueux de l’environnement. D’abord sur le plan du confort de vie.  Vous savez Qualitel note les logements et donc ces logements dits durables, ils obtiennent la note de presque 8 sur 10, 7,9 sur 10, alors que pour les autres logements, on descend à seulement 5 et demi sur 10.

Dernier baromètre sur les enjeux écologiques des logements en partenariat avec l'ANAHIl y a déjà cela sur cette perception des Français, sur sur cette note des logements , il y a l’enjeu économique, évidemment. 82 % des occupants de logements durables se disent satisfaits du coût de leur logement. 82 %quand on occupe un logement durable, on descend à 54 % pour les autres logements, quand même. Et puis, il y a quelque chose d’assez immatériel, un bénéfice matériel ludique. Qualitel en vrai, c’est la fierté qu’on éprouve quand on est dans un logement durable.

Ben oui, non, mais. Et c’est une réalité, 96 % des personnes qui vivent dans ces logements durables disent être fiers de leur logement et on descend à seulement 69 % pour les autres. Donc, on voit bien qu’il y a quand même une perception extrêmement positive pour soi même. Au delà des enjeux globaux d’un logement durable.

Lire aussi : Les taux d’mprunt sont à nouveau à un plus bas historique !

C’est pour la perception d’un logement durable, mais pour les logements qui ne le sont pas encore, la prise de conscience sera t elle vraiment suffisante pour pousser un peu pour encourager à la rénovation ?

C’est un vrai sujet. C’est la seule et vraie question puisque qu’on sache qu’effectivement, un logement durable, ça coûte moins cher. On en est fier, tout ça. Tout ça, c’est génial, c’est respectueux de l’environnement. Encore faut il quand on habite un logement pas durable, ce qui est quand même l’essentiel du parc aujourd’hui. Se poser la question de savoir si on est prêt à faire les gestes qu’il faut pour faire que ce logement devienne durable. Et là, c’est assez encourageant.

J’ai envie de dire vous avez une large majorité de Français 59% qui se disent prêts à faire les travaux de rénovation nécessaires pour que leur logement devienne durable. Et vous avez même les deux tiers. Quand on regarde uniquement la tranche 35/ 60 ans. Je le précise parce qu’en réalité, quand on lit le baromètre Qualitel, on se rend bien compte que ce sont les jeunes générations qui sont les plus motivés pour obtenir un logement respectueux de l’environnement. La moitié des 18 / 34 ans se disent prêts clairement à payer plus cher un logement pour qu’il soit durable.

Lire aussi : Explosion des offres immobilière à Paris pour ce mois d’octobre 2021 !

perception d'un logement durable

Que 4% des personnes  achète un bien pour son respect de l’environnement

On est à seulement 31% quand on interroge les plus de 60 ans. Vous voyez quand même ce gap entre les jeunes générations et les personnes plus âgées. Pour autant, et en effet, d’ailleurs, nous, dit Qualitel le respect de l’environnement, n’a été un critère de choix que pour 4% des personnes interrogées. Vous rendez compte 4% seulement. On nous explique que c’est génial. On est fier mais enfin bon. On met devant évidemment la localisation, l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement.

logement durable 64% , c’est la priorité derrière le prix, évidemment 54%. Ensuite, la surface 42%. Je vous le disais seulement 4% pour le respect de l’environnement. Il y a aussi un décalage. Et ça, je trouve ça assez intéressant entre l’impact environnemental réel des équipements du logement et l’importance aux yeux des Français d’avoir un logement durable. Je vous donne un exemple que donne Qualitel qui est très parlant, le bac de tri sélectif arrive en tête des équipements jugés indispensables par les gens.

41% des Français, loin devant la pompe à chaleur 14% ou même la présence de panneaux solaires, d’éoliennes de tout un tas de système qui permet de faire des économies d’énergie. Et en l’occurrence, effectivement, on voit qu’il y a ce décalage. On ne sait pas bien et ça donne cette nécessité de pédagogie des pouvoirs publics, y compris de l’Anah, qui est partenaire de ce baromètre Qualitel. Quels gestes on peut faire pour que son logement devienne durable ?

C’est important. Mais il y a d’autres gestes à faire semble t-il.

5/5 - (4 votes)
Benedicte

Benedicte

Bénédicte est experte en fiscalité. En charge de cette section sur notre média, Bénédicte vous partage son expertise au travers d'articles de blogs et d'actualité. Retrouvez régulièrement les dernières informations et législations concertant la fiscalité en France et à l'étranger.