La Bourse de Paris continue, accalmie sur les taux des dettes souveraines

Un climat d’accalmie sur le marché des dettes souveraines

La Bourse de Paris a repris ses échanges tôt mercredi matin après une forte baisse en début de journée, dans un climat d’accalmie sur le marché des dettes souveraines, même si les inquiétudes demeurent.

A 9h33, l’indice CAC 40 avait gagné 0,97%, soit 62,94 points, à 6 569,04 points, après une chute de 2,17%.

Les inquiétudes concernant l’inflation, qui pourrait contraindre la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) à annuler sa politique monétaire plus tôt que prévu, ont provoqué une flambée des rendements obligatoires et un effondrement des actions.

Sur le front des obligations, l’accélération de la hausse des rendements mercredi matin, qui a pesé sur les actifs à forte croissance comme la technologie, a provoqué une pause.

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, et Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, ont réaffirmé mardi que la hausse des prix était imputable à des effets transitoires. Les investisseurs seront toutefois attentifs aux autres discussions des banques centrales.

Lire aussi notre article : Une sanction de 4,25 millions d’euros a été infligée à la banque allemande N26 pour blanchiment d’argent

actions achat / vente

Discours prévus en fin de journée lors de la conférence annuelle de la BCE.

La tendance pourrait rester agitée face à un éventuel « défaut » aux États-Unis, où la secrétaire au Trésor Janet Yellen a averti mardi que le pays sera à court de ressources d’ici le 18 octobre si le plafond de la dette n’est pas relevé. Pour ne rien arranger, les démocrates se chamaillent autour des plans d’investissement massifs du président Joe Biden, qui sont bloqués au Congrès faute de consensus à l’approche d’une échéance clé jeudi.

Evergrande, un promoteur immobilier chinois, est confronté à une nouvelle échéance pour le paiement des intérêts de ses dettes. « Les investisseurs attendent toujours le paiement de 83,5 millions de dollars qui devait être effectué jeudi, ce qui fait courir à la société le risque d’un défaut de paiement si les versements ne sont pas effectués dans les 30 prochains jours », a déclaré John Plassard, gestionnaire du fonds d’investissement Mirabaud.

Du côté des valeurs, celles qui avaient connu une période de vigilance, comme le secteur technologique, étaient en hausse, tandis que celles qui avaient connu un repli, comme l’industrie pétrolière et les banques, étaient en baisse.

Axa a élargi son menu de services pour les restaurateurs.

Initialement prévue pour se terminer le 30 septembre, l’offre d’Axa aux restaurateurs pour la résolution à l’amiable des litiges en cours a été prolongée jusqu’au 15 novembre, alors que 70% des clients concernés ont jusqu’à présent répondu positivement. A 9h25, la devise était en hausse de 0,42% à 23,70 euros.

source AFP

5/5 - (3 votes)
Benedicte

Benedicte

Bénédicte est experte en fiscalité. En charge de cette section sur notre média, Bénédicte vous partage son expertise au travers d'articles de blogs et d'actualité. Retrouvez régulièrement les dernières informations et législations concertant la fiscalité en France et à l'étranger.