logoACI

MALADIES ET RISQUES COUVERTS PAR L'ASSURANCE RISQUE AGGRAVÉ

POURQUOI EST-ELLE OBLIGATOIRE ?

Si le contrat d'assurance de prêt immobilier, proposé par une banque, un organisme financier ou une compagnie d'assurance prévoit généralement et par défaut, les risques les plus communs tels que « décès-invalidité » ou « perte d'emploi », il peut également se révéler moins adapté à un profil particulier.

QUAND SOUSCRIRE UNE ASSURANCE RISQUES AGGRAVÉ

En effet, le contrat d'assurance prêt immobilier dit « de groupe » ne fait pas cas de la situation individuelle de chaque emprunteur et propose la plus part du temps, des conditions de garanties généralistes permettant de convenir au plus grand nombre. Il arrive cependant que l'emprunteur ne corresponde pas au profil « standard » de l'assuré décrit dans le contrat d'assurance de groupe. A ce moment là, l'organisme bancaire ou l'assureur, a la capacité de proposer un contrat plus adapté au client en ajoutant une garantie des risques aggravés. En démocratisant plus largement l'assurance de prêt individuelle, le gouvernement offre donc à un grand nombre d'emprunteurs, jusque-là écartés du schéma de protection classique, la possibilité de trouver une assurance prêt immobilier compétitive et enfin adaptée à leur profil.

refus assurance deces invalidite

Si l'assureur ou le banquier vous propose la garantie des risques aggravés, c'est qu'il considère certainement que vous présentez un risque potentiel plus important qu'un client « standard ». Ce risque peut être lié à votre profession (militaire, policier, marin pêcheur…) mais aussi à vos activités ( alpiniste, spéléologue…) ou à votre état de santé ( cancer, obésité …) La garantie des risques aggravés implique automatiquement un surcoût de votre assurance de prêt. Son montant sera calculé en fonction de l'importance du risque établi.

LE REFUS DE PRÊT EN CAS D'OBTENTION D'UNE ASSURANCE RISQUE AGGRAVÉ

La garantie des risques aggravés peut être une cause de refus d'assurance pour la couverture de votre prêt. En effet, l'organisme assureur n'est pas tenu d'accepter une demande si le dossier est jugé trop risqué. Dans ces cas là, l'emprunteur peut se retourner vers la convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Son dossier sera examiné, puis réexaminé jusqu'à ce que la convention trouve un moyen de couvrir le risque aggravé.

refus assurance risque aggrave

Il va de soi que le prix de l'assurance augmentera d'autant… Cependant, depuis 2011, et notamment pour les cas de malades gravement atteints, l'AERAS prévoit une prise en charge du surcoût de l'assurance.

Voir l'infographie complète :Les maladies et risques couverts par l'assurance de prêt risque aggravé

Pierre Legrand