logoACI

Un promoteur offre l'assurance de prêt immobilier à ses clients

14 Novembre 2013

Un promoteur offre l'assurance de prêt immobilier à ses clients


Lorsqu'un promoteur immobilier s'associe avec un professionnel de l'assurance de prêt, cela peut parfois donner naissance à des initiatives originales et relativement intéressantes pour les candidats à l'achat. C'est ainsi le cas d'Imodeus qui, en partenariat avec le courtier AON France, propose à ces clients diverses garanties venant compléter une assurance de prêt immobilier.

Afin d'offrir aux accédant à la propriété un surcroît de sécurité, le promoteur immobilier Imodeus et le courtier en assurance AON France se sont penchés sur trois cas de figure bien distincts pouvant mettre en péril la santé financière de leurs clients. A travers une garantie intégrée (sans surcoût) à l'achat de lots proposés par le promoteur, les particuliers peuvent en effet profiter d'une assurance couvrant non seulement "la revente suite à des événements subis, la perte d'emploi à l'initiative de l'employeur", mais également "une réduction de leur capacité d'effort d'épargne".

Concrètement, une telle garantie peut être considérée comme un supplément à la sécurité apportée à l'acheteur par l'assurance emprunteur qu'il aura souscrit. Ainsi, dans l'éventualité d'un décès de l'assuré, si son conjoint se retrouve dans l'obligation de revendre à perte le bien immobilier, celui-ci pourra se voir verser une somme correspondant à 20% de la valeur du bien dans la limite de 50.000 euros. Une aide appréciable pourra également lui être attribuée pour financer la réalisation de diagnostics immobiliers éventuels (500 euros) ou compenser les frais d'un déménagement (1000 euros).

Dans l'éventualité d'une perte d'emploi, le propriétaire pourra également bénéficier d'une prise en charge d'un an se traduisant par une indemnité mensuelle de 500 euros. Enfin, si l'assuré a opté pour un bien immobilier locatif, la garantie prévoit pour lui ou son conjoint une "indemnité égale à la différence entre la mensualité du prêt et le loyer perçu avec un maximum de 450 euros par mois, durant 12 mois maximum" en cas de décès, invalidité ou encore période de chômage.

Attention toutefois, pour pouvoir être pris en compte par la garantie, les cas de figure mentionnés ici devront bien souvent intervenir dans un délai de 5 ans après l'acquisition du bien (parfois 9 ans pour un logement locatif).

VOS REACTIONS