logoACI

Touchez le jackpot en changeant d'assurance de prêt

27 Mai 2015

Touchez le jackpot en changeant d'assurance de prêt


Conséquence directe de la baisse des taux de prêt immobilier, changer ou renégocier son assurance permettrait aujourd'hui à un emprunteur de réduire de moitié le coût de son crédit.

Renégocier son assurance de prêt : une opération fructueuse

Depuis maintenant plus d'un an et demi, les taux de prêt immobilier n'ont eu de cesse de se replier jusqu'à atteindre des niveaux records d'attractivité. Bien décidés à profiter de ces conditions d'emprunt tout à fait exceptionnelles, les particuliers se pressent désormais pour renégocier le taux de leur crédit immobilier. Si depuis quelques mois les banques sont ainsi submergées par les demandes de rachat et de renégociation, il est toutefois un point qui semble encore échapper aux emprunteurs et qui pourrait pourtant leur permettre de réaliser de substantielles économies. En effet, bon nombre d'entre ignorent encore qu'ils peuvent également renégocier le taux de leur assurance de prêt, voire tout simplement en changer. Or, à en croire une récente publication, une telle opération aurait de quoi se révéler particulièrement lucrative.

Réduire de moitié le coût de son crédit

Pour un emprunteur, le coût d'un crédit est symbolisé par les intérêts dont il doit s'acquitter lors de chaque mensualité de remboursement. Des intérêts composés de divers éléments dont notamment le coût de l'assurance souscrite parallèlement au crédit. Si les taux d'emprunt ont enregistré une baisse massive, il n'en est pas allé de même des taux d'assurance dont la part dans le coût global d'un prêt n'a donc eu de cesse de croître au fil des mois. Une part qui, après s'être établie à 18% en 2009 puis à 31% en 2012, représenterait aujourd'hui près de 40% du coût d'un crédit.

Pour le courtier Acommeassure qui vient de rendre public son baromètre 2015, ces chiffres ont de quoi inciter les emprunteurs à renégocier le taux de leur assurance ou, à défaut, à opter pour une assurance individuelle. Prenant l'exemple d'un couple de trentenaires ayant souscrit un prêt immobilier de 250.000 euros sur 18 ans avec une assurance au taux de 0,35%, le courtier précise ainsi que « l'assurance bancaire coûte 31 500 euros, alors qu'une assurance hors banque reviendrait à 15 518 euros ».

VOS REACTIONS