logoACI

Stabilisation des taux pour cette fin d'année

29 Novembre 2013

Stabilisation des taux pour cette fin d'année


Ayant craint un temps une remontée conséquente des taux de prêt immobilier, les professionnels du secteur semble désormais chacun à leur tours pousser un ouf de soulagement en anticipant leur relative stabilité d'ici à la fin de l'année. Une observation à laquelle se livre aujourd'hui le courtier en crédit immobilier Immopret.

Après avoir amorcé leur remontée en juin, les taux de prêt immobilier semblaient s'être quelque peu assagis au cours de ces dernières semaines. Une accalmie qui aurait même pu faire place à une sensible baisse face à la décision de la BCE d'abaisser son principal taux directeur. Malheureusement, l'agence de notation Standard and Poor's dégradait dans la foulée la note française, faisant du même coup planer l'ombre d'une nouvelle hausse sur les taux de crédit. Confrontés à ces deux forces opposées, les taux n'ont su quelle voie choisir et ont donc affiché une certaine stabilité.

Stabilité qui, si l'on en croit le courtier, devrait également être le mot d'ordre de ces prochains mois avec, en ligne de mire une éventuelle baisse à l'occasion du lancement de la saison immobilière (au mois de mars). Concernant la fin de l'exercice 2013, celui-ci note donc qu'une "rehausse reste possible mais la tendance est plutôt à la stabilisation".

Dans le détail, le courtier estime que pour le mois de décembre à venir, les taux de prêt immobilier devraient osciller entre 2,7% et 2,9% sur 15 ans (selon les régions) et entre 2,9% et 3,1% pour un crédit sur 20 ans. Quant aux emprunts de plus longue durée (soit 25 et 30 ans), ils pourraient afficher un taux moyen de respectivement 3,5% et 4,2%.

A noter que le courtier en ligne meilleur taux a récemment tenu un discours similaire. Ne croyant pas à une remontée soudaine des OAT (taux financiers servant d'indicateurs aux taux fixes des banques), Hervé Hatt, son président, estime ainsi qu' "il n'y a aucune raison pour que les taux grimpent brutalement au cours des prochains mois".

VOS REACTIONS