logoACI

Résiliation d'assurance : des français trop peu informés

10 Novembre 2014

Résiliation d'assurance : des français trop peu informés


Depuis le 26 juillet dernier et l'entrée en vigueur du volet assurance emprunteur de la loi Hamon, les particuliers ont possibilité de résilier librement leur contrat d'assurance de prêt au cours de leur première année d'engagement. S'il s'agit là d'une liberté supplémentaire offerte aux consommateurs, ceux-ci en sont-ils véritablement informés ?

Assurance de prêt : une mise en concurrence plébiscitée

Comme la loi Lagarde en son temps, la loi Consommation dite loi Hamon souffre-t-elle d'un manque flagrant de communication ? Dans un secteur de l'assurance de prêt tenu d'une main de fer par les banques, la loi Hamon dispose pourtant d'un terreau des plus fertiles. Si l'on en croit une récente étude menée auprès d'un millier de personnes pour le compte de l'assureur MetLife, 77% d'entre elles considèrent en effet la possibilité de résilier un contrat d'assurance en cours de prêt comme une avancée très nette en matière de liberté. Pour 59% des sondés, résilier son assurance de prêt permet avant tout de réaliser de substantielles économies alors qu'ils sont 40% à évoquer l'intérêt de disposer de meilleures garanties.

La loi Hamon peine à se faire connaître

Et pourtant, malgré ce besoin impérieux de concurrence, moins d'un consommateur sur deux (45%) déclarent être informés de cette possibilité de résiliation. Plus inquiétant encore, ils sont 41% à avouer ne pas connaître l'existence de la loi Hamon et ignorer que la législation en matière d'assurance de prêt immobilier a récemment évolué. Rien d'étonnant donc à ce 23,40% des personnes interrogées pensent à tort que changer d'assurance en cours d'emprunt est tout bonnement impossible. « Cette étude souligne notamment que cette assurance est davantage perçue comme une obligation légale qui s'applique à tous que comme une solution modulable en fonction des besoins de chacun », commente à ce propos Joël Farré, directeur général de MetLife France.

VOS REACTIONS