logoACI

Prêt immobilier : les taux sous les 3% se généralisent

20 Juin 2013

Prêt immobilier : les taux sous les 3% se généralisent


Comme chaque mois, le courtier en ligne publie son Palmarès des taux de crédit. Si cette dernière édition s'inscrit dans la mouvance des précédentes en constatant une tendance baissière quasi généralisée, c'est surtout sur le niveau extrêmement bas des taux observés qu'elle se démarque. En effet, obtenir un prêt immobilier à un taux bien en-deçà des 3% n'a désormais plus rien d'exceptionnel.

Les candidats à l'emprunt peuvent se réjouir puisque si l'on en croit le palmarès dévoilé ce mardi par le courtier, bon nombre d'entre eux ont pu, en cette première moitié du mois de juin, négocier leur prêt à un taux extrêmement bas. En effet, dans 9 des 10 villes observées, un prêt immobilier sur 20 ans peut être souscrit à un taux inférieur à 3%. A Marseille, le courtier aurait ainsi réussi à obtenir un taux de 2,50% sur cette durée d'emprunt. Les strasbourgeois et les toulousains ne sont pas en reste et peuvent espérer se voir appliquer un taux de 2,75% sur 20 ans. S'ils restent attractifs, les taux observés à Bordeaux (2,95%), Lyon (2,95%) et Nice (3%) s'affichent toutefois comme les plus élevés de ce classement.

« Actuellement, dans un marché ralenti malgré quelques signes de reprise, les banques ont plus que jamais la volonté de capter les emprunteurs en leur proposant des taux avec d'importantes décotes », note Hervé Hatt. Le président précise qu'associée à de telles conditions, la future réforme des plus-values immobilières annoncée dimanche par François Hollande laisse présager d'une « très bonne période pour les acheteurs, mais également pour les vendeurs ».

Concernant la capacité d'acquisition des ménages, « les taux de crédit, actuellement bien orientés, et l'assagissement des prix permettent ainsi une remontée du pouvoir d'achat immobilier dans 7 villes sur 10 », souligne le courtier. Dans le détail, les ménages marseillais et toulousains voient leur pouvoir d'achat progresser de +1,3 m². Pour une mensualité de 1000 euros sur 20 ans, Marseille et Toulouse offre donc aux particuliers la possibilité d'acquérir un logement de respectivement 74,9 m² et 72,6 m². Malgré un gain de 1,1 m², Strasbourg reste toutefois leader de cette catégorie avec un pouvoir d'achat estimé à 81,4 m². Les taux d'assurance de prêt restant inchangés.

VOS REACTIONS