logoACI

Prêt immobilier : les taux baissent de nouveau

22 Septembre 2015

Prêt immobilier : les taux baissent de nouveau


En ce mois de septembre, la remontée des taux de prêt immobilier s'accorde une pause. L'occasion pour la baisse de refaire une incursion remarquée sur le devant de la scène, comme le constate le courtier Meilleurtaux.

La baisse des taux fait un retour remarqué en septembre

Meilleurtaux vient de rendre public son dernier palmarès du pouvoir d'achat immobilier. Une édition de septembre dans laquelle le courtier fait la part belle aux nombreuses baisses de taux qui ponctuent actuellement le marché du prêt immobilier. Sur les 10 plus grandes villes françaises passées en revue, pas moins de 7 présentent un recul plus ou moins prononcé de leurs taux d'emprunts (que ce soit sur 15, 20 ou 25 ans). Seul Toulouse, Nantes et Bordeaux ne semblent pas devoir profiter de cette nouvelle donne et affichent des taux moyens oscillant entre stabilité et hausse en fonction des durées. A titre d'exemple, Nantes a vu son taux d'emprunt moyen sur 25 ans bondir de 0,48 point depuis le mois d'août.

Concernant le taux de crédit moyen sur 20 ans (hors assurance de prêt), le courtier explique les corrections observées ici par une simple stratégie bancaire. « Force est de constater que cette relative stabilité sur les taux moyens reste accompagnée d'une volonté continue d'attirer les bons profils, avec des taux proposés pour les excellents dossiers qui affichent de légères baisses dans 5 villes sur 10 », note ainsi Maël Bernier, sa porte-parole. Mais à y regarder de plus près, le mouvement baissier n'apparaît pas si minime que cela et la « relative stabilité » dont il est fait mention ne semble pas devoir s'appliquer au sein de toutes les villes.

Prêt immobilier : un recul des taux plus marqué que prévu

En effet, en comparant les deux dernières éditions de ce palmarès (celle du mois d'août et celle de septembre), on constate des écarts de taux bien plus conséquents que ne l'ose l'avouer le courtier (pêchant peut-être par excès de prudence). Si à Nice le taux moyen sur 20 ans n'enregistre il est vrai qu'un repli mesuré de 0,05 point (passant de 2,15% à 2,10%), la situation est toute autre à Lille et Strasbourg où un prêt immobilier sur 20 ans se négocie désormais à un taux en retrait de respectivement 0,15 et 0,17 point. Quant à Marseille et Montpellier, la baisse des taux se révèle on ne peut plus significative en s'établissant à 20 points de base. Autour de la Méditerranée, le taux de crédit sur 20 ans est ainsi passé en un petit mois de 2,30% à 2,10%.

VOS REACTIONS