logoACI

Prêt immobilier : la hausse des taux frappe à la porte

21 Janvier 2015

Prêt immobilier : la hausse des taux frappe à la porte


A l'occasion de sa dernière note de conjoncture, le courtier Empruntis observe le léger retour à la hausse des taux de prêt immobilier longue durée.

La hausse des taux de prêt immobilier se dessine-t-elle à l'horizon ?

Serait-ce le début de la fin pour le mouvement baissier qui anime depuis de très longs mois maintenant les taux de prêt immobilier ? Dans son baromètre régional mis à jour le 16 janvier dernier, Empruntis crée en effet la surprise en constant une amorce de remontée des taux sur les durées les plus longues. Si cette évolution a de quoi surprendre tant la baisse des taux avait pris l'habitude de se généraliser, elle n'en reste pas moins bien réelle. Les taux d'emprunts sur 25 et 30 ans s'établissant actuellement à 3,20% et 3,75%, le courtier estime que ces derniers « pourraient ne pas perdurer à ces niveaux », précisant à ce sujet avoir d'ores et déjà observé « les premières remontées de taux moyens, principalement sur 30 ans ».

Les conditions d'emprunt restent toujours exceptionnelles

S'il conviendra d'attendre avant de tirer de plus amples conclusions sur le rebond recensé ici (simple sursaut passager ou réel retour de la hausse des taux), l'inquiétude n'est toutefois pas encore de mise pour les candidats au crédit. Hormis les primo-accédants (s'engageant généralement sur de longues durées) qui « seront sans doute obligés de valoriser encore plus leur dossier pour bénéficier des meilleures conditions », les emprunteurs continuent ainsi de profiter de conditions véritablement exceptionnelles.

S'établissant selon le courtier à 2,30% sur 15 ans et 2,60% sur 20 ans, les taux moyens pratiqués actuellement se révèlent relativement stables. Toutefois, comme lors des mois précédents, les établissements continuent d'adopter une politique concurrentielle repoussant encore un peu plus bas les taux décrochés par les meilleurs dossiers. « Les banques sont prêtes à toujours plus d'effort pour gagner de nouveaux clients sous réserve qu'ils entrent dans les profils recherchés bien sûr », explique le courtier en précisant avoir réussi à négocier un taux record de 2% sur 20 ans en région Rhône Alpes.

VOS REACTIONS