logoACI

Prêt immobilier : ces régions qui trustent les crédits

19 Juin 2014

Prêt immobilier : ces régions qui trustent les crédits


Dans une note communiquée ce jeudi 19 juin, la Banque de France fait le point sur le volume des crédits souscrits au cours du mois d'avril au sein de chaque région française. Comme attendu, les prêts immobiliers regroupent la majeure partie des emprunts. En outre, si l'on en croit l'étude, trois régions s'adjugeraient plus de 40% des crédits à l'habitat contractés par les français.

3 régions françaises regroupent 50% des crédits

Dans quelle régions françaises les banques se sont-elles montrées les plus généreuses en distribuant leurs crédits à tour de bras ? Au regard des données transmises ce jeudi par la Banque de France, la réponse ne souffre aucune contestation. Ile-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur s'imposent bel et bien comme les principaux fournisseurs de crédits en France. Si cette constatation doit évidemment beaucoup à leur densité de population, il n'en reste pas moins que ces trois régions regroupent à elles trois 48% des encours de crédits, tout type d'emprunt confondu (soit 820 milliards d'euros sur les 1700,8 milliards recensés sur l'ensemble du territoire à la date du 30 avril 2014).

Un prêt immobilier sur quatre est souscrit en Ile-de-France

S'appuyant sur les données transmises par près de 300 banques adhérentes à la Fédération bancaire française, l'étude relative aux "Crédits dans les régions françaises" note qu'en ce qui concerne les prêts immobiliers (914,4 milliards d'euros d'encours au total), le classement ne diffère pas et consacre l'Ile-de-France (231,7 milliards d'euros), le Rhône-Alpes (101 milliards d'euros) et la région PACA (68,7 milliards d'euros) comme les régions les plus propices aux emprunts à l'habitat.

Dans le détail, ce trio de tête est talonné par les Pays de la Loire (54 milliards), la Bretagne (47,9 milliards) et le Nord-Pas-de-Calais (46,5 milliards d'euros d'encours). En queue de classement, l'Auvergne (14,7 milliards d'euros), le Limousin (7,3 milliards) et surtout la Corse (3,3 milliards d'euros soit moins de 0,2% de l'encours global) semblent s'affirmer comme des régions ne portant que peu d'intérêt au crédit immobilier (évidemment, pour être pleinement exploitables, de tels chiffres devraient, entre autre, être rapportés au volume de population de chaque région).

VOS REACTIONS