logoACI

Les taux de prêt immobilier stagnent en octobre

31 octobre 2013

Les taux de prêt immobilier stagnent en octobre


Les candidats à l'emprunt peuvent avoir le sourire puisque, si l'on en croit le courtier, les taux de prêt immobilier devraient continuer d'afficher des niveaux particulièrement attractifs au cours des semaines à venir. A l'occasion de son dernier baromètre des taux, le courtier en ligne observe en effet que la remontée opérée depuis maintenant quatre mois vient de faire place à une stabilisation bien venue.

En ce mois d'octobre 2013, les taux de prêt immobilier ont dans leur ensemble affiché une certaine stabilité. Plus réjouissant encore, les rares cas où une évolution a pu être constatée, celle-ci s'est révélée être une orientation à la baisse. Voici en substance ce que l'on peut retenir de la dernière publication du courtier.

Dans le détail, les particuliers souhaitant souscrire un prêt immobilier peuvent désormais se voir appliquer un taux s'élevant en moyenne à 3,25% sur 15 ans, 3,55% sur 20 ans et 3,95% sur 25 ans (hors assurance de prêt). Sans représenter une véritable tendance de fond, l'accalmie semble donc de nouveau régner sur les taux de crédit. Une aubaine pour les candidats à l'achat qui s'étaient résignés, depuis le mois de juillet, à voir ces derniers progresser inexorablement.

Pour le courtier, cette soudaine stagnation n'est finalement que la conséquence logique de l'évolution enregistrée ce mois-ci par les OAT. Utilisés par les banques comme base de calcul pour les taux fixes qu'elles pratiquent, ceux-ci “ se sont stabilisés à des niveaux inférieurs à 2.40% en moyenne, quand ils se situaient autour de 2.55% dans le courant du mois de septembre”, souligne ainsi Maël Bernier.

S'il est présomptueux d'évoquer sérieusement d'un retour de la baisse des taux, le courtier estime qu'il s'agit là d'une “stabilité dont il serait judicieux de profiter”. Une stabilité qui pourrait d'ailleurs s'étendre aux prochaines semaines dans l'éventualité où les OAT se maintiendraient à leurs niveaux actuels.

VOS REACTIONS