logoACI

L'assurance représente un tiers du coût d'un crédit

22 octobre 2015

L'assurance représente un tiers du coût d'un crédit


Selon une récente étude, l'assurance de prêt immobilier occuperait un tiers du coût global d'un crédit. Un poids de plus en plus significatif qui pourrait bien inciter les emprunteurs à se tourner vers l'assurance individuelle.

Assurance de prêt : les emprunteurs ne profitent pas de leur liberté de choix

En dépit d'une législation oeuvrant nettement en faveur d'une ouverture à la concurrence (loi Lagarde, loi Hamon), le marché de l'assurance de prêt reste encore largement monopolisé par les banques. Selon une note de la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurances), durant l'année 2014 seuls 12% des emprunteurs se sont en effet tournés vers un contrat d'assurance autre que celui proposé automatiquement par leur établissement prêteur. Ce peu d'intérêt des consommateurs pour les offres indépendantes s'explique notamment (mais pas seulement) par le peu d'information dont ils disposent actuellement. Peu de candidats à l'emprunt sont à même d'évaluer correctement la part de l'assurance dans le coût total du crédit. Une lacune qu'entend aujourd'hui combler le site de courtage « Réassurez-moi ».

Coût du crédit : le poids réel d'un assurance de prêt

A l'occasion de son premier baromètre des taux d'assurance de prêt, le courtier que le poids financier de l'assurance n'a eu de cesse de progresser au cours de ces dernières années. Prenant l'exemple d'un emprunteur de 30 ans optant pour le contrat collectif de sa banque afin de couvrir son prêt de 200.000 euros sur 20 ans, l'étude note qu'entre 2009 et 2015, la part de l'assurance dans le coût total de son emprunt est ainsi passé de 10 à 21%. Une évolution qui s'explique bien évidemment par la baisse des taux d'intérêt (moins les taux occupent une part importante, plus celle de l'assurance augmente).

Mais le courtier ne s'arrête pas là et met en évidence l'indéniable avantage financier qu'affiche l'assurance individuelle par rapport à aux contrats de groupe proposés par les banques. Conservant l'exemple cité plus haut, l'étude souligne que si l'emprunteur avait souscrit sa couverture auprès d'un professionnel indépendant, le poids de son assurance n'aurait pas été de 21% mais de seulement 7%. Lorsque le consommateur ne rentre pas dans le jeu de sa banque, le courtier constate que « le coût de l'assurance est en moyenne divisé par deux, et parfois beaucoup plus ! ». A bon entendeur…

VOS REACTIONS

pseudo : bernard

message : Bonjour Au bord du gouffre,ayant été plusieurs arnaqué j’ai perdu tout espoir car voulant un prêt de 25.000 euros, mais j’ai entendu parlé de Mme Mariane ROUXANE Au début j’étais un peu méfiant mais après les différentes procédures sécurisées pour nous deux j’ai fini par avoir le prêt demandé sur mon compte 24 heures. Veuillez prendre contact avec lui si vous avez besoin d’un prêt auprès d’une personne honnête et sérieux voici son e-mail: marianerouxane@gmail.com