logoACI

Comment choisir la bonne assurance décès ?

12 Aout 2014

Comment choisir la bonne assurance décès ?


Parce qu'assurer le bien-être de ses proches est pour bon nombre de particuliers tout aussi important que d'assurer le leur, la souscription d'une assurance décès (ou garantie obsèques) est un choix que tout un chacun se doit d'envisager et ce, quel que soit son âge. Directeur d'April, Jean-Christophe Vauquieres revient aujourd'hui sur les caractéristiques essentielles de l'assurance obsèques.

Garantir le bien-être de ses proches après son décès

Il est un âge où garantir à ses proches tout le confort nécessaire après son décès apparaît comme une préoccupation d'importance. Si cela passe entre autre par la constitution d'une épargne ou d'un patrimoine à leur léguer, le coût financier qu'implique un décès doit également être pris en considération. C'est justement sur ce point qu'une assurance obsèques se propose d'intervenir en versant un capital qui permettra le financement de l'ensemble des frais relatifs aux funérailles. Des frais non négligeables qui, entre l'acquisition d'un cercueil, l'inhumation ou la crémation, s'élèvent à une moyenne de 4000 euros.

Assurance obsèques : les différentes formules

Si la fonction première d'une garantie obsèques est de couvrir l'ensemble de ces frais à la place des proches de l'assuré, ce dernier peut toutefois opter pour différentes modalités de cotisations en fonction de son âge. Ce type d'assurance disposant d'un âge limite de souscription (généralement entre 80 et 85 ans), c'est donc bien avant que le particulier doit se pencher sur la question. Les actifs ne souhaitant pas s'encombrer de cette contrainte financière une fois la retraite venue opteront bien souvent pour l'une des deux formules suivantes : la prime unique (la totalité de la cotisation versée en une seule fois) et la prime temporaire. Pour cette dernière, l'assuré cotisera pendant une période prédéterminée (15 ans par exemple) afin de profiter d'une garantie à vie. Ces deux systèmes de cotisation sont largement privilégiés entre 50 et 65 ans. Les retardataires souhaitant contracter une assurance décès après 65 ans pourront pour leur part opter pour une garantie à primes viagères. Ils cotiseront alors régulièrement (chaque mois, chaque trimestre ou chaque année) et ce, jusqu'au moment de leur décès.

A l'instar de la garantie décès d'une assurance de prêt immobilier, les contrats d'assurance obsèques n'offrent pas tous les mêmes prestations. Il apparaît donc relativement important de vous informer précisément sur ce que votre garantie couvrira. Une importance qui prendra en effet tout son sens après votre décès, période au cours de laquelle vos proches auront très certainement besoin de toute l'aide possible, tant sur un plan financier que psychologique.

VOS REACTIONS