logoACI

Comment Changer d'assureur ?

Aujourd'hui à : 11:06

Comment Changer d'assureur ?


Depuis maintenant quelques semaines, la loi Consommation dite loi Hamon offre un délai de douze mois à tout emprunteur souhaitant résilier librement son contrat d'assurance de prêt immobilier. S'il s'agit là d'une opportunité que bon nombre de consommateurs pourraient saisir pour réduire le coût de leur crédit, encore faut-il savoir comment s'y prendre. Cette vidéo nous expose donc les démarches à suivre pour changer convenablement d'assureur.

Résilier son assurance en toute tranquillité

Avant de se lancer tête baissée dans la résiliation de son contrat d'assurance de prêt, un emprunteur doit tout d'abord s'interroger sur la pertinence d'une telle démarche. Comparer les différentes offres qui pourraient lui être proposées, grâce à un comparateur d'assurances en ligne par exemple, s'impose ici comme l'une des options les plus simples mises à sa disposition. Si le contrat qui le lie (généralement le contrat groupe proposé par sa banque) apparaît moins adapté voire moins économique qu'un contrat d'assurance individuelle, l'emprunteur dispose d'un délai d'un an à compter de sa souscription pour le résilier quand il le souhaite (sous réserve d'une équivalence de garanties). Pour se faire, il devra signifier à son assureur sa volonté de se désengager de son contrat par courrier avec accusé de réception et ce, au plus tard quinze jours avant le terme de ce délai de douze mois (les détails de l'assurance de prêt qu'il compte souscrire devant être joints à ce courrier).

La loi Chatel

Concernant les autres types d'assurance, le consommateur pourra s'appuyer sur la loi Chatel pour opérer son changement d'assureur. Dans le cas d'un contrat à tacite reconduction, l'assureur devra obligatoirement informer l'assuré de sa possibilité de mettre fin au contrat au moins 15 jours avant la date limite de résiliation. Le non-respect de cette disposition instaurée par la loi Chatel entraînera soit un délai supplémentaire de 20 jours pour rompre le contrat (dans le cas où la notification de l'assureur serait parvenue moins de 15 jours avant la date limite), soit la possibilité pour l'assuré de mettre fin à celui-ci quand bon lui semble (si aucune notification ne lui a été adressée).

VOS REACTIONS