logoACI

Avec les taux bas, le rachat de crédit s'envole

28 Novembre 2014

Avec les taux bas, le rachat de crédit s'envole


Après avoir fait le bonheur des courtiers en 2013, le rachat de crédit se retrouve de nouveau sous le feu des projecteurs et ce, sous l'impulsion des récentes baisses enregistrées par les taux d'emprunt. Une situation que vient confirmer le courtier ACE dans son baromètre du mois de novembre en soulignant notamment la large part qu'occupe désormais le rachat de crédit au sein de son activité.

Dernière chance pour profiter des taux bas ?

Les taux de prêt immobilier devraient finir l'année en se montrant sous leur meilleur jour et les emprunteurs comptent bien en profiter. Alors que certains professionnels commencent à s'interroger sur le devenir des taux à plus ou moins court terme (le scénario d'une stabilisation remportant la majorité des suffrages), les particuliers entendent bien ne pas laisser échapper ce qui pourrait être leur ultime chance de profiter de leur attractivité. Or, si les candidats à l'achat font encore preuve d'un attentisme marqué (espérant une correction plus franche des prix), c'est sur le front du rachat de crédit que s'illustre cette volonté de tirer parti des taux bas.

Nouveau boom pour le rachat de crédit

Dans sa dernière publication, le courtier note ainsi que « depuis le mois de juin, la proportion de demandes de rachats de crédits ne cesse d'augmenter. Elle représente aujourd'hui 35% de l'ensemble des dossiers que nous traitons ». Après avoir pesé pour près de 16 milliards d'euros sur la production totale de prêts immobiliers en 2013, le rachat de crédit devrait donc marquer l'année 2014 de son empreinte. Une situation qui a de quoi ravir le courtier qui évalue à 15% la progression de son chiffre d'affaires entre 2013 et 2014.

Afin d'aider les emprunteurs à prendre la bonne décision (et peut être aussi d'inciter les plus indécis à franchir ce cap), le professionnel souligne qu'un rachat de crédit se révèle particulièrement avantageux « si l'emprunt en cours est supérieur d'au moins 1% à la moyenne actuelle ». Les taux actuels s'établissant en moyenne à 2,20% sur 15 ans, 2,35% sur 20 ans et 2,75% sur 25 ans (hors assurance), l'emprunteur aura donc tout intérêt à procéder au rachat de son prêt si celui-ci « a été contracté aux alentours de 4% ».

VOS REACTIONS