logoACI

Assurance emprunteur : comment récupérer ses primes ?

03 Juillet 2014

Assurance emprunteur : comment récupérer ses primes ?


Les banques se seraient elles appropriées des primes destinées initialement à leurs clients. C'est en tout cas ce qu'estiment certaines associations de consommateurs qui considère qu'en matière d'assurance de prêt immobilier, ces derniers seraient abusivement trompés depuis de nombreuses années maintenant. Oeuvrant pour que les ménages concernés puissent un jour récupérer leur dû, le site internet ActionCivile.com en appelle à une mobilisation massive des consommateurs.

La souscription d'une assurance emprunteur est un passage obligé pour tous ceux qui souhaitent obtenir un crédit immobilier. Visant à garantir le bon remboursement du prêt ainsi accordé, cette assurance représente une manne financière non négligeable pour les banques. Et pourtant, si l'on en croit certaines associations (dont l'UFC Que Choisir qui n'a pas hésité à porter l'affaire devant les tribunaux dès 2007), une partie de ce « magot » que constitue l'assurance de prêt devrait normalement revenir aux emprunteurs eux-mêmes.

Explication : faisant valoir les difficultés qu'elles rencontrent à évaluer précisément les risques qu'elles encourent lorsqu'elles octroient un prêt immobilier, les banques se sont vues accorder le droit de surfacturer les assurances emprunteurs qu'elles proposent. A titre de dédommagement, les pouvoirs publics ont alors instauré le principe de la participation aux bénéfices. Concrètement, chaque année jusqu'au terme du contrat liant l'emprunteur à sa banque, si aucun sinistre n'a été couvert par l'assurance, l'établissement prêteur (ou la société d'assurance) doit normalement reverser à l'assuré une partie des primes dont il s'est acquitté. Or, force est de constater que les clients attendent toujours cette rétribution dont le montant global est estimé à près de 3000 euros par emprunteur (pour un crédit de 200.000 euros sur 20 ans).

Devant le caractère abusif de la situation et alors que la procédure judiciaire d'ores et déjà engagée risque fort de n'être qu'un simple coup d'épée dans l'eau, une association milite pour qu'une véritable prise de conscience s'opère au sein de l'opinion publique. La vidéo présentée ici nous en apprend plus sur l'initiative menée par le site ActionCivile.com et sur les démarches concrètes que peuvent entreprendre les particuliers pour récupérer les sommes dont ils s'estiment lésés.

VOS REACTIONS